Vivre à Bubaque sur l'archipel des Bijagos

06 juin 2013

Ensemble à céder ( terrain 2300 m2 maison 120 m2 2x studios 24 m2 et 32 m2 le tout meublé  prix interressant contact : martinet.bubaque@gmail.com      tèl:0024560516 

Posté par Bijagos-Bubaque à 09:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]

16 avril 2012

Vivre à Bubaque

Rejoignez la communauté des expatriés
expatriation

Archipel des Bijagos Guinée Bissau
Bubaque

image_01Wilson c'est son nom ! C'est lui qui va nous conduire mi-octobre de Bobo Dioulasso, Burkina Faso à Bissau en Guinée Bissau. Il a l'habitude des grands trajets, il a déjà fait Genève-Bobo Dioulasso par la route ( ~ 7000 km ). Sur place, nous le laisserons chez un ami et prendrons le Bijagos-express pour l'île de Bubaque.

 

 

 

Raki Moi c'est Raki Patricia, j'ai 6 ans. Mes parents ont de la chance ils vont sûrement voir les dauphins aux Bijagos. Ce n'est que partie remise la prochaine fois je serai du voyage.

 

Le voyage Bobo Dioulasso - Bissau : ( ~ 3600 km aller / retour )

Premier jour :  Bobo Dioulasso - Bamako au Mali ( environ 500 km)

Deuxième jour : Bamako - Kidira Sénégal (via Kayes ( environ 600 km )

Troisième jour : Kidira - Ziguinchor via Tambacounda Sénégal ( environ 450 km ) 

Quatrième jour : Ziguinchor - Bissau ( environ 150 km )

--------------------------------------------------------------

Patrick

Nous préparons notre voyage. ( Les cannes à pêche, les accessoires, les moulinets, le matériel de recharge solaire pour lampes, appareils photos, enregistreur digital etc..)  Nous espérons bien y passer un moment inoubliable.
En attendant... nous continuons notre travail ici, les séries TV. Pour mieux nous connaître vous pouvez aller sur notre site : http://www.bobodiouf.net

Il y a du changement !

Je suis trop heureuse, je pars avec mes parents.

Raki_03

Départ pour Bubaque samedi 10 octobre.

Vroum vroum...

-------------------------------------------------------------------------------------------

Nous sommes de retour !

( cliquez sur les photos pour agrandir )

Nous sommes partis de Bobo Dioulasso le samedi 10 octobre à 6h15. Arrivée à Bamako au Mali à 15h10

Au loin la tour d'Afrique.

P1010112_500

De Bobo Dioulasso à Bamako 489 km.

Le lendemain matin nous partons pour la frontière du Sénégal Kidira.

P1010173 P1010170

En route, on s'arrête pour déjeuner et vérifier l'huile du moteur de Wilson. Pendant ce temps Raki s'empiffre d'un bon sandwich

Direction Kayes la ville la plus chaude d'Afrique de l'ouest due à son sous-sol chargé en minerais de fer. Il est très fréquent que la température dépasse les 45°

Paysage avant Kayes

P1010144 P1020338

La traversée du fleuve Sénégal à Kayes.

P1010164 P1010163

Nous arrivons à la frontière de Kidira à 16h, nous avons fait 1172 km de Bobo Dioulasso à Kidira au Sénégal. Une heure environ pour les formalités de Douane et police. On paiera 2500 cfa pour le passavant du véhicule. Je papote avec le chef de la douane, je lui explique que nous allons en Guinée Bissau que nous allons passer par Tambacounda - Kolda - Ziguinchor pour nous rendre à Bissau. Il m'indique une autre route plus courte pour me rendre à Bissau, de plus la zone Kolda - Ziguinchor n'est pas sécurisée, et la route est très mauvaise. Il me fait un plan, Je le remercie chaleureusement.

Plan pour ceux qui veulent se rendre à Bissau depuis Tambacounda par Pirada.

Tamba___Bissau

Nous allons dormir dans le seul petit hôtel de Kidira. 18000 fr cfa la nuit chambre climatisée, moustiques compris.

Nous partons de bonne heure pour Tambacounda, 170 km les 40 premiers kilomètres sont épouvantables, la route est en accordéon. Ensuite pas de problème jusqu'à Tambacounda. On décide de passer la journée à l'hôtel Oasis oriental club, 34500 fr cfa la chambre. On profite toute la journée de la piscine, ça fait du bien... L'hôtel est équipé wifi pour se connecter sur skype.

P1010179

à midi et le soir nous mangeons dans un petit restaurant de Tambacounda ( décorations originales ). Je vous recommande le couscous de maïs, vraiment très bon.

P1010198 P1010197

Le lendemain matin nous partons à 8h15 au compteur 1352 km. Nous arriverons à Pirada frontière de la Guinée Bissau à 13h après une route défoncée jusqu'à Koukané, ensuite la piste, elle est bonne sur une vingtaine de kilomètres jusqu'à Kabendou.

P1010219

Nous arrivons à Pirada vers 13 h. Pour Adjara et Raki pas de problème  elles ont un passeport CEDEAO, 1000 fr cfa ! un simple cachet avec la date d'entrée. Pour moi ( Français ) c'est 20.000 fr cfa plus 10.000 pour la personne qui va m'accompagner à Gabu ( 60 km ) pour mon visa ( comme vous pouvez le constater inutile d'aller à Dakar où à Ziguinchor pour obtenir un visa d'entrée, partout où vous passez on vous délivre  un visa )

P1010235 P1010231

Une fois les formalités terminées nous pouvons reprendre la route. Le pauvre garçon assis derrière transpire, il est trempé, pas d'air j'ai condamné les deux fenêtres. Nous arrivons à Gabu à 15h30. 1500 km au compteur. Je demande au jeune où je dois aller ? comme il ne parle pas un mot de français je continue. Un moment plus tard une moto nous rejoint, c'est la douane l'homme  nous fait signe de faire demi tour et de le suivre. Ah ! j'ai bien peur que ça va chauffer pour nous... Et bien non ! J'explique aux douaniers que le jeune ne m'a pas fait signe que nous devions nous arrêter ici, il est vrai que l'on ne voit pas de panneau douane ou autre ? Bref pas de problème, on nous dit d'attendre le chef ne va pas tarder. Un moment plus tard il arrive, il parle un peu français. On sympathise tout de suite, on parle des dernières élections patali patala... il est content que se soit un civil qui soit élu. Je repars avec un passavant de 15 jours pour le véhicule 2500 fr cfa. Je lui remets 2000 fr cfa pour payer le thé à tous. Ensuite c'est la police pour mon visa. La bonne dame chargée de l'émigration n'est pas là ! Il faut aller la chercher chez elle, ce que je fais accompagné d'un policier qui me raconte en portugais qu'il a des problèmes... je fais semblant de ne rien comprendre. Nous retournons au poste une fois la bonne dame avertie. Sur place on en profite pour acheter une puce téléphonique orange 500 fr cfa ( environ 80 centimes d'euro ) une recharge à 1000 fr cfa. Nous pouvons de nouveau envoyer des sms. Nous repartirons une heure plus tard en laissant le jeune qui nous accompagnait à Gabu.

A 17h30 nous arrivons à Bafata deuxième ville de Guinée Bissau. On se renseigne où trouver un bon hôtel ? On nous indique l'hôtel Triton.
P1010267 P1010268 P1010263

Prix de la chambre 25.000 frs, je négocie à 20.000 fr cfa. Nous sommes seuls dans l'hôtel. Le soir au resto on se paie trois plats de langoustines, ça fait du bien.
Le lendemain matin 9h c'est le départ pour Bissau. ENFIN !
Sur la route sans faire exprès Wilson écrase un beau Mamba noir. ( Vous me direz mais il n'est pas noir ? C'est l'intérieur de sa gueule qui est noir. Sa cervelle aussi... très dangereux ! )
P1010279
Pauvre bête !

C'est à 11h30 que nous arrivons à l'entrée de Bissau. 1718 km au compteur. Un grand rond point au milieu la statue de Cabral. A droite l'aéroport. C'est là que nous avons rendez-vous avec Emmanuel.

P1010283 P1010280 P1010281

Nous appelons Emmanuel P1020173

Il travaille à la société ASCOM c'est la plus grosse entreprise de Guinée Bissau forages, travaux public, ponts routes etc... 10 minutes plus tard il arrive. On se salut, puis il nous emmène à l'hôtel qu'il a réservé pour nous.

P1010285 P1010286

De l'aéroport au centre de Bissau, une grande avenue séparée par un grand caniveau afin d'évacuer l'eau pendant la saison des pluies. La plus part des rues parallèles sont complètements défoncées, même en 4X4 il faut rouler au pas.

A l'hôtel " résidence chez Tita " 30 € la nuit, Raki se fait deux amis. Manu et Maria

P1010288 P1010301 P1010299

Nous passons la journée ainsi que le lendemain chez Emmanuel à la société ASCOM. Vendredi nous allons prendre le Bijagos-express pour Bubaque. Wilson restera chez Emmanuel, les mécanos de l'entreprise en profiteront pour réviser les freins, un étrier à l'avant est grippé.

P1010295

Le soir on part en ville manger en compagnie d'Emmanuel.

Vendredi 10h c'est l'embarquement dans le brouhaha et la bousculade. Heureusement Manuel P1020170 qui travail avec Emmanuel  est venu nous accompagner, c'est un Bijagos il est de Bubaque Il va s'occuper de prendre les billets pour nous et faire charger nos nombreux bagages, ainsi que la moto que nous avons emmené avec nous dans Wilson.

P1010335 P1010340 P1010344 P1010345

Avant le Bijagos express !!!

vieux_bateau

Les bidons jaunes sur le toit, en guise de bouée de sauvetage au cas ou le bateau coulerait

Le Bijagos-express

P1010329

Le port de Bissau:
P1010332 P1010333 P1010336

P1010337 P1010338

port_1 port_2

Tarifs et heures aller / retour du Bijagos express :

    Départ de Bissau : Le vendredi, l'heure est variable en principe entre 11 h et 15h.
Départ de Bubaque : Le dimanche l'heure est variable suivant la marée entre midi et 15 heures.
                                       Les tarifs aller : 3ème classe :  3500 fr cfa je ne vous le conseille pas chaleur épouvantable et bruit des moteurs.
                        2ème classe :  5000 fr cfa bon fauteuil mais chaleur.
                                              7500 fr cfa au milieu du bateau (bon compromis)
             
            1ère classe : 12000 fr cfa gros fauteuil et de l'air frais pour le même prix.
Sur le bateau: bar boissons fraîches et sandwichs ( rien à dire, ils sont bons )

----------------------------------

Il est midi, nous partons. Raki est  contente c'est la première fois qu'elle prend le bateau ainsi que sa mère.
P1010363  P1010361
                                      La moto. Pourvu qu'elle ne tombe pas à l'eau !

A l'intérieur :

P1010348 P1010349

  Place à 5000 fr cfa             Place à 7500 fr cfa

P1010372   P1010373   

Entrée des places à 3500 fr cfa  On prépare même à bord ! Les trois quart des passagers prennent la troisième classe. 

Depuis la première classe vous avez accès à l'avant du bateau.

P1010374 P1010378

sur_le_bateau_1 sur_le_bateau_2

Si vous voulez connaître l'âge du capitaine... regardez sa tête, heu... sa cloche 1977 !

P1010379

Pour ceux que cela intéresse quelques photos du poste de pilotage.

P1010353 P1010352 P1010358 P1010354 P1010355

Les moteurs

P1010370 P1010371

Sur le pont on a chargé le nouveau groupe électrogène pour l'usine à glace de Bubaque.

P1010360

La traversée durera 4 heures, Bubaque se trouve à 70 km environ au large de Bissau.

Arrivée 16h au port de Bubaque. Le temps est orageux.

P1010381 P1010382 P1010995

P1010998 P1020038 P1010426

Quelques mots sur la Guinée Bissau.

" Mais qu'est-ce que vous aller faire là-bas ??? Vous aller vous faire tuer ! " Cette phrase nous l'avons entendu plusieurs fois. Il est vrai que la situation en mars avril n'était pas du tout encourageante pour partir en Guinée Bissau. Assassinat du chef d'état major des armées, assassinat du président... Heureusement  les élections  se sont passées dans le calme, les Bissau Guinéen sont fatigués, ils ne se sont pas remis de la guerre de 1998. Depuis l'élection du "Mamba" surnom du nouveau président, la situation a bien changé. Les magasins commencent à se remplir, on trouve aujourd'hui beaucoup de produits qui étaient inexistants il y a encore quelques temps. Pour ceux qui veulent investir il y a un potentiel énorme à Bissau, tout est importé jusqu'à la plus petite boite d'allumette. La Guinée Bissau est un joli petit pays très accueillant, aucune agressivité envers les étrangers. Pas de mendicité, pas d' harcèlement sur les touristes. Par contre attention sur la route la police se veille les étrangers de passage. Surveillez les panneaux, roulez doucement en ville, ne dépassez pas le 50km/h sinon !!! ( apparemment ça marche vue le bon embonpoint des policières ! )

Aujourd'hui il est facile d'aller à Bissau depuis Ziguinchor en Casamance ( comptez environ 2 heures ). Plus de passage par les deux bacs  pour traverser les deux fleuves qui coupaient la route.

P1020178 P1020177

P1020186 P1020189 P1020190

                                                     Magnifique construction

Les routes goudronnées sont bonnes dans l'ensemble.

P1010270

Retour à Bubaque...

Nous allons loger chez Dora ( Casa Dora ) pour 15 jours.

P1010543 P1010487

Les chambres sont jolies, c'est propre. Le soir nous mangeons sur la terrasse. Le poisson est délicieux, en plus il est gros ! Les prix des chambres vont de 15.000 fr cfa à 25.000 fr cfa par jour.

Le lendemain matin nous allons déjeuner au port chez Julio. C'est son fils Vladimir qui nous sert une omelette et deux nescafé avec une miche de pain bien chaud. 1000 fr cfa.
P1010472 P1010473 P1010474

Derrière 4 chambres à louer Simple mais propre, une douche wc pour deux chambres. 7500 fr cfa la journée.

P1010731 P1010752

Julio construit non loin du port, une dizaine de chambres bientôt disponibles à 10.000 frs cfa la journée.

En face le port, ils ont déchargés le groupe électrogène. Ils ont attendu la marée base pour que le bateau soit au même niveau que le pont d'embarquement. C'est sur des rondins qu'ils vont le pousser jusqu'à l'usine à glace qui se trouve à au moins 500 mètres ! Incroyable !!!
P1010422 P1010421 P1010423 P1010425

L'usine à glace de Bubaque:
C'est ici que l'on fabrique la glace, elle servira à conserver le poisson afin de l'acheminer sur le continent.

P1010686 P1010691

Il faut savoir que c'est le générateur de l'usine à glace qui fourni l'électricité sur l'île. Forfait  ou compteur au mois. Avec l'arrivée du nouveau générateur, la production d'électricité va augmentée, et peut-être la durée qui est de 19h à 7h le matin. Pas de courant la journée. Certains ont des groupes électrogènes chez eux.
P1010693 P1010694 P1010697
L'ancien groupe                       Le nouveau !                           

Sur la photo au milieu la personne chargée de l'entretien du générateur. A droite c'est Modou, nous reviendrons sur lui après.

Germaine et sa boutique:

P1010703

Les produits de tous les jours.Du bon picrate Portugais ! 1000 à 1200 fr cfa la bouteille.

P1010488 P1010486 P1010489  

                                                                               Quelques objets d'arts.

P1010490

Attenant à la boutique de tanti c'est madame Purku ( prononcer kourpou en créole ) ce qui veut dire porc. A droite sur la photo. Tous les matins je lui dis "bonjour madame Kurku !" Pourquoi ce nom ? Parce qu'il arrive souvent qu'un de ses porcs qu'elle élève à la maison l'a suive jusqu'à sa boutique. Elle y vend du Bissape et du jus de Baobab.

le " Furta pon " Un fruit que l'on prépare et qui a le goût de la pomme de terre. Vraiment très bon.

P1020118 P1020115 P1020676   

    L'arbre                           une feuille                       Le fruit

P1010989 P1010990

Un jour pendant que Modou préparait le thé je me suis envoyé un plat d'une trentaine d'huîtres. 50 centimes d'euros ( il faut dire qu'elles ne sont pas très grosses )

P1010834 P1010835 P1010837

------------------------------------------------------
 

P1010680

Modou est instituteur. Avant de venir à Bubaque, je cherchais des informations sur l'archipel, il faut bien reconnaître qu'il n'y a pas grand chose à part des images de pêche aux gros. C'est sur bijagos.canalblog.com que je trouve un article concernant Modou. Il enseigne dans une petite école en français qu'il a ouvert lui-même. Nous décidons Adjara et moi de l'aider dans la mesure de nos moyens. Le lendemain de notre arrivé après avoir fait la connaissance de Germaine dont sa boutique se trouve en face de la Casa Dora où nous logeons, je demande à Germaine si elle connaît un certain Modou ? " Modou ? Il habite là ! en face. D'ailleurs il ne va pas tarder il vient s'asseoir ici tous les soirs, l'après midi il vient préparer le thé ". Effectivement Modou arrive. Tout de suite nous sympathisons, je retourne à l'hôtel et reviens avec un carton, à l'intérieur 80 cahiers de 100 pages, 50 stylos bic,  20 ardoises et des craies.

P1010463

Il nous explique qu'il a due laisser le local où il enseignait, mais qu'il en a trouvé un autre, seulement il n'y a ni fenêtre ni porte. Coût des travaux un peu plus de 100.000 fr cfa. ( 150 € ) Nous décidons une nouvelle fois d'aider Modou.
P1010678 P1010677
Une semaine plus tard ! Les travaux commencent.
P1020082 P1020081
Normalement l'école devrait ouvrir courant novembre.
( 1000 fr cfa, 1,50 €  par mois par élève )

Si vous voulez aider Modou, vous pouvez me contacter sur mon mail: martinet.bubaque@gmail.com

-----------------------------------

Pourquoi sommes-nous venues à Bubaque ?

Simplement pour y vivre bientôt. Calme, beauté de l'archipel, pêche, des habitants chaleureux etc...  Et puis j'ai pas mal d'idées pour participer au développement de l'île. ( On en reparlera plus tard )

Nous cherchions un terrain pour construire, trois jours plus tard : trouvé-payé-enregistré. Nous avons eu la chance c'est Modou qui l'a trouvé pour nous. C'est lui qui s'est occupé de tout. Pas facile en peu de temps pour enregistrer l'acte de vente, c'est au comité d'estado do sector de Bubaque ( la préfecture ) que l'on s'adresse pour les formalités. Avant de repartir nous faisons poser les bornes sur le terrain.
P1010805 P1010817
Pose des bornes
P1010819 P1010813
                              
Raki s'amuse avec ses futurs voisins
P1010823 P1010829
Depuis le fond du terrain: ( notre voisin en face, le seul ! ) sur la gauche on aperçoit la mer, en bas une jolie petite plage où beaucoup de jeunes du coin et de Bissau ( venus  passer le week-end à Bubaque ) se baignent .
P1010621 P1010623 P1010626

A gauche du terrain, l'hôpital. Une ambulance. Un zodiaque ( bateau pneumatique au port )  en cas d'urgence afin d'acheminer un malade ou un blessé vers le continent.
P1010632 P1010634 P1010636
P1010631 P1010633

-----------------------------

Vue satellite du bourg de Bubaque

Bubaque_plan_01

Bubaque : environ 14 km de long, 4 km de largeur en haut. 8 km de largeur en bas ( plage de Bruce )

Le début de la route ( ou plutôt ce qu'il en reste ) menant à la plage de Bruce,14 km. Elle fut construite par les portugais en son temps. Un mélange de coquillages et de goudron.

P1020084

P1010876 P1010879

à mi-chemin les ruines d'une des maisons de l'ancien président.

P1010875 P1010874

Sur la route des arbres gigantesques !

P1010908 P1010420

 

P1010888

Le terminus de la route. Derrière un coin de paradis, si vous aimez la solitude ! Des kilomètres de plages désertes.

La plage de Bruce:

P1010386  P1010387

P1020685 Attention à ces petites bêtes qui dorment sous le sable dans l'eau, évitez de marcher dessus elles sont venimeuses ça fait très mal. Si vous voulez vous baigner,tapez des pieds dans l'eau elles partiront aussitôt, ces dames n'aiment pas le bruit.

P1010399

Le paradis c'est aussi pour les autres. Ne vous aventurez pas dans ce genre de cours d'eau qui vient se jeter dans la mer. Vous pourriez y faire des rencontres du genre : Gros Mambas noir, énormes Pythons de plusieurs mètres de long, gros Varans. Ouille ouille !!!

-------------------------------

P1020780

En face de Bubaque coté port, l'île de  Rubane. Des plages de sable blanc, magnifique ! Chez Bob on y mange bien, par exemple: tartare de carangue, carpaccio de carangue etc...

 

 

-----------------------------

Le marché:

Le dimanche matin c'est l'effervescence. ( l'entrée à gauche du port )

P1010786 P1010787 P1010429

P1010791 P1010788 P1010428

Beaucoup de gros poissons à des prix minis ! Des petits légumes ! à prix maxi ! Des graines de palme pour l'huile que l'on trouve en quantité sur l'île. Attention bien se renseigner certaines femmes vous vendront de l'huile trafiquée en rajoutant de l'eau.
 

Le tourisme à Bubaque :

A une époque le gouvernement de Bissau avait mis en place une politique de développement du tourisme sur l'île. Construction d'un grand hôtel " Le Bijagos" boite de nuit, terrain de golf, cars de transports, électrification et lampadaires le long des rues etc.. Même sur la plage de Bruce construction d'un hôtel par des italiens. Malheureusement ou heureusement la mauvaise gestion et la guerre de 1998 mis fin à tous ça !

L'hôtel Bijagos:

P1010602 P1010600 P1010601

P1010603 P1010604

Depuis l'arrivée du "Bijagos express" en 2007, beaucoup de gens viennent de Bissau passer le week-end. La plupart des hôtels de la place s'agrandissent.

L'aéroport: La piste, la salle d'attente ( qui n'attend plus personne ! ) :

P1010873 P1010608 P1010618

Une Compagnie de Dakar achemine des voyageurs ou touristes depuis: Dakar / Cap-Skiring / Bubaque.

P1010942 P1000209

Communications et internet à Bubaque:

Deux réseaux téléphoniques en Guinée Bissau, MTN et Orange. Ces deux fonctionnent sur l'île. Pour internet vous trouverez une salle avec une dizaine d'ordinateurs chez un prêtre italien installé depuis des lustres à Bubaque. Liaison par satellite.

P1020111 P1020112

Se loger à Bubaque: quelques bons hôtels.

 

Les Dauphins ( l'un des premiers club de pêche sportive à Bubaque )

Vous trouverez tous les renseignements sur:  http://www.lesdauphins-bijagos.com

P1010861 P1010858 photo_15 
P1010862 P1010598 photo_20

Quelques belles prises au Dauphins:

carangue  barracuda  capitaine carpe_rouge

ombrine photo_21 maquerau_b photo_09

 

     

Le Calypso:

Le propriétaire Gérard super sympa.

P1010498 P1020095
P1020093
P1020094

La Casa Paulino:

P1010847 P1010915

Chez Titi:
Titi a laissé son coin, il a acheté un terrain derrière l'aéroport où il a construit. Bientôt 3 chambres et un restaurant. Qu'il se dépêche ! Il a la réputation d'un très bon cuisinier ! En attendant il loue des chambres chez lui et vous fait la cuisine.
P1010572
P1010613P1010612 

Le Cadjoco:
Ouvert reprit par Michel.

P1010712 P1010714

La Casa Dora:

P1010661 P1010663 P1010659

Bonnes prestations, propre, bonne cuisine.

 

La boutique de Keur Khadim:
Le tailleur du coin, Chemises pantalons boubous etc... En plus vous trouverez des objets d'arts chez lui, et sa bonne bouille ! ( elle n'est pas à vendre ). Il se moque de moi en me voyant revenir de la pêche au port sans poisson !
P1010671 P1020079
P1010676 P1010675 P1010674

La pêche au port:
Le soir vers 17h, les jeunes du coin viennent près du port pêcher la Carangue.

P1010967 P1010921 P1010934

"Bon ! Je vais à la pêche, à plus tard." On ne risque pas de se prendre dans la ligne d'un autre pêcheur ici !

P1010740

" Ah là là... Il ne faut pas croire que la pêche c'est de tout repos ici ! "

carangue

-----------------------

A titre d'information:

On trouve pratiquement partout de l'eau douce et potable entre 6 - 20 mètres de profondeur à Bubaque ( à vos pioches ! ).

P1010588 P1010707

Le vendredi et samedi soir la boite de nuit. ( ambiance assurée )

P1020104 P1020103 P1010616

                                                                    "Tout ça ! Ce n'est plus de mon âge !"

Le centre culturel de Bubaque:

P1010530 P1010500 P1010501

P1010502 P1010503

Le musée: ( juste à coté d'internet )

P1020110 P1020109

Si vous avez envie de parler un petit peu créole avant de vous rendre à Bubaque, vous pouvez acheter:

"En apprenant le créole a Bissau ou Ziguinchor".

Auteur : Jean Léonce Doneux et Jean-Louis Rougé. Aux éditions: L'harmattan à Paris.

C'est toujours bon d'arriver dans un pays et de pouvoir dire: bonjour, bonne nuit, merci, au revoir etc...

A Bissau

Si vous avez besoin de quelqu'un en arrivant à Bissau, pour venir vous chercher, vous trouver un hôtel, faire quelques courses etc...

Contacter : Julien

Julien

Il a une agence de voyage à Bissau, il est super sympa ! Il parle Français, je l'ai croisé à la frontière entre la Guinée Bissau et le Sénégal.

Ses contacts : julienho@hotmail.com

Tél: 00245. 683.06.74 - 00245. 597.87.13 - Bureau : 00245. 320.74.45

-----------------------------

Le départ

C'est le départ pour Bissau. Snif snif ! En plus il pleut à torrent ! On ne voit même plus la route devant l'hôtel.

P1020128 P1020133 P1020134

La voiture de l'hôtel est en panne. C'est dans une brouette qu'on emmène nos bagages au port. ( dommage pas de photo )

P1010792 P1010795 P1020146

P1010798 P1010800

On arrive à 19H30 à Bissau. Vendredi prochain, le Bijagos express repartira pour Bubaque, sans nous ! Emmanuel et Manuel sont là pour nous ramener chez Tita. Raki va retrouver Maria et Manu.

P1020163 P1020167

Nous reprenons la route deux jours plus tard. Nous allons à la Somone au Sénégal en passant par la Gambie. Direction Ziguinchor. Fouille des bagages à la douane on renverse tout, des fois qu'on y trouve de la drogue. Chose bizarre on ne fouille pas le véhicule ? à la douane au Sénégal même chose, mais un peu plus rapidement, le véhicule à peine visité ? Heureusement qu'il n'y a pas de monde sinon on y passerait la journée. La route est sécurisée, des militaires tout le long, des chars des auto- mitrailleuses. Nous sommes quand même pressés d'arriver à la frontière de la Gambie. En Gambie c'est le raquette de la douane, la police, la gendarmerie, de nouveau Douane, police, gendarmerie et encore C'est 1000fr cfa (1,50€) à chaque fois. Pour finir ça nous fait rire. Nous arrivons au bac, passage d'un fleuve pas de problème une demie heure plus tard nous sommes de l'autre coté.

P1020262 P1020265

P1020272 P1020300

Nous arriverons à la Somone (Sénégal, Petite côte près de M'Bour ) à 21 heures.

Après avoir réglé quelques petites choses, c'est promenade à la plage jusqu'au soir.

P1020308 P1020315

Nous retrouvons "Prési" Un ami.

P1020305

Nous repartirons le sur lendemain à 7H30. Direction Kaolack 110 km.

P1020328 P1020324 Ici pas de problème de Minaret !

Direction Tambacounda environ 300 km. A 18 h nous arrivons à la frontière du Mali, Kidira où nous passerons la nuit. 2 jours plus tard nous serons à Bobo. Nous aurons fait 4013 km au total !

Voilà ! C'est finit, ce qui nous console c'est qu'on va revenir bientôt. Il y a encore beaucoup de choses à dire par exemple sur les villages de Bubaque, le carnaval au mois de février,  les îles de l'archipel,etc etc...

" Heu... il faut que je vous avoue quelque chose. Les deux carangues que je tiens dans les mains... Ben... je les ai emprunté à une vendeuse qui passait pour faire une photo." Oh la honte !!!

C'est l'heure de me reposer.

P1010841

A bientôt !

___________________________

Je vous transmets une partie d'un message que j'ai reçu:

Commentaire :
Joli voyage virtuel qui m' a rappelé celui que j' ai fait à Bubaque et quelques îles autour en 1997.
l'accès était très difficile et le bateau public qui y menait plutôt délabré, le capitaine dans un état d'ébriété avancé ne trouvait plus son cap... heureusement un marin d'un centre de pêche au gros avait pris la barre.

 

Drôle non !

Merci Régine pour ton sympathique message.

-----------------

Nouveau départ !

Mardi 09 février 2010

Wilson à besoin d'une révision après ses 42000 km de la dernière fois.

Patrick_01

Fuite sur le circuit d'alimentation des injecteurs... Wilson je le connais par cœur. Je sais tout de suite quand il est malade.

Modibo_Abouba_01 Sous_wilson

Une pièce est cassée sur le répartiteur de freins à l'arrière,on en fabrique une.
Demain on rajoutera une barre de torsion aux suspensions à l'avant.
Cette fois nous partons à 5. Adjara et moi, Modibo et Yacou ( deux maçons et hommes à tout faire ) et Abi .
Abi c'est la femme de notre ami Emmanuel à Bissau, elle est de Ouagadougou elle part rejoindre son mari.

 

P1020711

 


Le paradis ça se mérite. ( il parait ! )

Nous quittons Bobo Dioulasso à 5 h du matin le 09 février comme prévu.
Si la première fois tout c'est passé normalement même super bien... ce n'est pas le cas cette fois-ci.
Il faut éviter si possible de voyager la nuit. Beaucoup de tracasseries. Au Mali racket aux postes de polices douanes et autres. Au poste frontière de Pirada en Guinée Bissau le visa pour moi a passé de 20.000 au mois d'octobre dernier à 65.000 fr cfa ! Arrivée à Gabou,  la douane refuse de nous délivrer un laissez-passer pour le véhicule, j'ai beau insister... pas de laissez-passer. Forcément quand on arrive à Bafata 60 km plus loin nous sommes arrêtés par la douane. " Pas de laissez-passer ? " par ici la monnaie. Nous sommes obligés de négocier pendant 3 heures, pour finir on nous délivre un laissez-passer, 20.000 au lieu de 2500 fr cfa. Ensuite à Bissau c'est la suite des vrais et des faux postes de polices, racket de nouveau, les militaires nous arrêtent fouille du véhicule, ils sont complètement saoul, ils réclament de l'argent. Des 1000 fr par-ci des 5000 par-là !
Nous arrivons chez Emmanuel à Bissau complètement épuisés, non pas par le voyage mais à cause de toutes ces tracasseries. 45 heures de voyage pour 1600 km. Une moyenne de 40 km/h, la moitié du temps du voyage en arrêts aux postes frontières et tous les postes de polices douanes, gendarmeries et autres rencontrés sur la route.

P1020658 P1020660 P1020661

       Le siège de la société ASCOM                   Wilson va se reposer

P1020655       P1020657

Yacou, Modibo, Emmanuel    Abi madame Emmanuel

Emmanuel est heureux il a retrouvé sa petite femme.

Une semaine après notre arrivé à Bubaque c'est le carnaval. D'après les autochtones du coin depuis 2 ans le carnaval se dégrade. Les quelques touristes présents ( n'étant pas informés... ) se voient arracher leurs appareils photos par la police locale. Il faut payer une taxe de 10.000 fr cfa pour prendre des photos. Ils iront payer les 10.000 plus une amende à la police pour récupérer leurs appareils. Un touriste arrive en petit avion à l'aérodrome pour se rendre à Rubane dans un club de pêche. En descendant de l'avion celui-ci veut prendre une photo de l'avion... La police lui arrache à lui aussi son appareil photo. " C'est le carnaval il faut payer 10.000 pour faire des photos messieurs  ! "

Bravo le comité d'organisation si vous pensez que c'est la bonne manière de procéder pour attirer les touristes, il faut continuer. Du coup je n'ai fait aucune photo pendant le carnaval.

En se qui concerne les travaux de construction sur notre terrain acheté en novembre dernier, je ne vais pas m'éterniser sur le sujet. Se serait trop long de parler des escroqueries et autres pratiquées sur l'île autours des ventes et achats de terrains. On s'est vu retiré notre terrain par le comité ( la préfecture ) , nous avons été obligé d'en acheter un autre puis nous avons récupéré un autre terrain à la place de l'ancien. Enfin bref ! Un véritable feuilleton à rebondissement qui nous a couté beaucoup de frais supplémentaires, mais bon nous voilà avec un terrain de 800m2 et un autre de 2310m2 sur lequel nous avons enfin commencé à construire.
Dans tous les cas si vous désirez acheter un terrain à Bubaque ou sur une autre île d'ailleurs, vérifiez que le vendeur ai bien son titre de propriété qu'il est bien été signé par le bon administrateur en place à l'époque ( et oui ! Parce que... )
n'achetez jamais le terrain d'une personne décédée, c'est les problèmes assurés, vous aurez au fil du temps des nouveaux héritiers qui viendront vous demander leurs parts.

Le nouveau terrain

P1020745  P1020769

Avant                                Après

  P1020777
Victor et son équipe est venu arracher les arbres et nettoyer le terrain. Si vous avez besoin de quelqu'un pour divers travaux, je vous le recommande.

P1020779

Yacou se repose avant les grands travaux.

Le puits.

P1020764  P1020765

Début des travaux. Les puisatiers commencent à creuser, d'après Yaya  l'eau est à environ 16 m de profondeur. Yaya nous assure que le puits sera fini dans 15 jours. Gros menteur !!! Tranquillement sans se soucier que nous sommes obligé d'aller chercher l'eau à plus de 500m pour la construction, il finira le puits plus de deux mois plus tard !

------------------------------------

De temps en temps il fallait bien se distraire, une petite journée à la plage de Bruce déguster un bon poisson fraîchement pêché ça fait du bien " pas vrai ! "
P1020726         P1020727
Adjara nettoie le poisson         je prépare le feu
P1020735  P1020736

P1020733
Elle n'est pas belle la vie !

Pendant ce temps Modibo et Yacou en profite pour refaire la terrasse de la maison où nous logeons.
P1020722  P1020723

 

P1020692

Modou a ouvert son école française comme prévu en novembre dernier. Nous avons rencontré plusieurs fois certains de ses élèves. Ils se débrouillent vraiment bien en français.

P1020693 P1020696 P1020699

Il manque encore des tables pour l'écriture. Avec environ 300 € ( 200.000 fr cfa ) il pourrait équiper sa classe. Si vous voulez l'aider contactez moi : martinet.bubaque@gmail.com

Les travaux commenceront deux mois après notre arrivée. Je repars seul Adjara doit finaliser les papiers du nouveau terrain. Elle finira par repartir deux semaines plus tard par ses propres moyens taxi-brousses cars pourries etc... trois jours de voyages dur dur !
 

 

---------------------------------

Nouveau Départ !

Lundi 17 mai nouveau départ pour Bubaque. Wilson est prêt ! Je pars ( seul cette fois ) chercher les deux zozos Yacou et Modibo. Normalement la première partie de la maçonnerie de la maison sera terminée fin mai. Je vous raconterai la suite début juin avec de nouvelles photos bien sur !

P1020772

Un peu de repos avant le départ !

Oh oh ! Petit problème au dernier moment. Heureusement que je vérifie Wilson avant de partir. Une grosse fuite d'huile sur un joint.

P1020812  P1020814

Boubacar est venu m'aider. C'est ok !

-------------------------------

Mercredi 02 juin 2010 " retour à Bobo Dioulasso "

Pour l'aller pas de problème. Je suis parti à 5h du matin, arrivé au carrefour de Diema ( Mali ) à 20h30. 920 km depuis Bobo, là, je dors sur un lit de camp à coté du petit poste de douane. Le lendemain matin 6h30 je pars, j'arrive à 21h à la douane de Gabu ( Guinée Bissau ) cette fois on me délivre sans problème un laissez passer pour Wilson, grâce à ma carte de résident je n'ai plus de visa à payer. Je dors dans un hôtel sur place électricité et ventilateur jusqu'à 5h du matin. 8000 fr cfa la nuit. Le lendemain matin Emmanuel vient me rejoindre depuis Pitche où il travaille actuellement sur la réfection d'un tronçon routier. On déjeune ensemble. à 9h chacun part de son coté.

A 12h j'arrive chez Emmanuel à Bissau où je vais loger avant de prendre le bateau. Le vendredi 16h c'est le départ pour Bubaque sur le Bijagos express. Wilson va de nouveau se reposer chez Ascom le pauvre il en a bien besoin.

A 20h30 je retrouve Modibo et Yacou à Bubaque, ils déchargeront la moto et 16 petits arbres que j'ai amené avec moi pour planter sur le terrain. Demain j'irai voir l'avancement des travaux.

maison_de_loin

La maison au fond à gauche

brasse_le_sable int_maison

 

Modi_cafe tasse_cafe

Tous les matins en arrivant sur le chantier, Modibo prépare le café.

on_mange

En milieu de journée on mange sur le chantier, c'est la voisine qui prépare. Poissons riz sauce à 'huile de palme. Bonjour cholestérol !

les_briques

Plus de 3500 briques ont été fabriquées.

yaya_dalle

Yaya le puisatier est venu fabriquer la dalle pour le puits.

yacou_puit eau_puit

Maintenant nous avons l'eau. Plus de 3m3 à disposition continuellement à 15 m de profondeur.

protection_arbres

On prépare les protections que j'ai amenés du Burkina afin d'éviter que les animaux errants viennent manger nos arbres avant qu'ils ne grandissent.

yacou_arbres verger terrain_arbre_maison

On plante les arbres                                         Le verger

2 nimiers ( les feuilles serviront à fabriquer un excellent insecticide ) 2 avocatiers, 4 mandarines, 2 orangers, 2 goyaviers, 2 bananes plantains, 2 cœurs de boeufs. Il reste encore beaucoup d'arbres à planter. J'ai prévu aussi sur la gauche du terrain un potager de 150m2.

Il reste la pose du chaînage avant de partir.

 

maison_dalle_finie cha_nage_2 cha_nage

tomb_e_nuit

Le travail se poursuit souvent jusqu'à passé 19h30. Y a rien à faire même s'il faut travailler toute la nuit Yacou et Modibo vont le faire, ils sont pressés de rentrer au Burkina, leurs familles et ami(e)s leurs manquent. Ils ne veulent pas rater le bateau de dimanche pour Bissau.

 

Le vendredi après mon arrivée,  la première partie de la construction est finie.

maison_groupe

Pourquoi  nous sommes  venus à Bubaque avec nos maçons ? Simplement par ce que sur place les gens travaillent quand ils en ont envie. ( voir les puisatiers, ce qui devait être fait en 15 jours a durée plus de 2 mois ) Et puis Yacou est un très bon maçon. Les Burkinabé sont de bons grands travailleurs.

Nous reviendrons finir en octobre prochain après la saison des pluies. Il reste à monter deux ateliers, trois studios ( pour qui viendra nous voir une fois installée ) la piscine 8m X 4m, la clôture 200m linéaire, ce n'est pas petit ! Modibo et Yacou ont encore plusieurs mois à faire à  Bubaque.

L'école de Modou

Le premier juin c'est la fête de l'école chez Modou. Aujourd'hui c'est composition.

ecole_4 ecole_3 ecole_2

---------------------------

Message de Raki Patricia

Patricia_

J'aurai besoin de bons livres d'école du CE1 au CM2  ( maths grammaire, histoire, géographie, science etc... ) Vous pouvez  les expédier à l'adresse suivante:

Patrick Martinet. 236 chemin sous les vignes 74520 Vulbens ( France )

En fin d'année mon papa doit s'y rendre pour faire partir par bateau ( conteneur ) du matériels pour la maison.

Merci d'avance.

-------------------------------

 

plage_2 plage_1

La plage à 100m environ en bas de chez nous.

 

Pour ceux qui voudrait s'installer et vivre dans ce coin de paradis... n'hésitez pas, vous pouvez compter sur nous pour vous aider ( administration, achats de terrains, achats de matériels, installations énergies renouvelables solaire-éolienne, constructions bâtiments et autres... ).

 

Une infos de dernière minute en ce qui concerne les visas.

Pour la Guinée Bissau le visa de trois mois a passé de 20.000 fr cfa à 65.000 frs cfa ( 100 € )

---------------------------------

Film de 6 minutes

du bourg de Bubaque à la plage de Bruce à voir sur : http://www.bubaque.over-blog.com

 

 

Prochain départ début novembre 2010.

 

cochon

Un peu de repos avant le départ.

 

-------------------------------------------

 

Voyage France - Bissau

Départ de la frontière Suisse St Julien en Genevois le 29 novembre 2010. Mon grand frère m'accompagne.

Nous prenons le bateau à Sète pour Tanger.

DSC00335 DSC00336

A bord du Biladi le fourgon avec le bateau.

Après 9 jours de voyage et tous les problèmes de frontières... Nous arrivons à Bissau. Il faut dédouaner le matériel que j'ai amené pour la maison à Bubaque. Il finira par partir sur le Bijagos express une semaine plus tard. 24 panneaux solaires, de 130W 2X régulateurs 80A, 8X batteries 200AH, pompe pour le puits, 1X congélateur, 1X réfrigérateur, 1X éolienne 500W etc...

DSC00405 DSC00395

Pendant mon absence Modibo et Yacou ont construit un studio qui servira dans un premier temps à me loger début janvier 2011 pendant qu'ils finiront la maison. Ils sont arrivés début novembre avec Abdoulaye un Burkinabé comme eux pour fabriquer les briques.

DSC00391 DSC00406

Abdoulaye à lui seul fabrique jusqu'à 200 briques par jours. Il en faudra plus 9000 pour tout finir.

DSC00428

Il y a du changement à Bubaque, nous avons maintenant une station essence, nous avons aussi un petit super marché, et Western union pour les transferts d'argent.

DSC00422

Le 04 janvier je repars pour Bubaque, mais cette fois c'est pour y rester définitivement. Adjara restera à Bobo pour finir l'année scolaire de Patricia. Elles me rejoindront fin juin 2011.

----------------------------------------------

Mars 2011.

P1000765 P1000764 P1000771

P1000787 P1000788

Le studio de 32m2 que j'habite en ce moment.

P1000781

Le deuxième studio de 24m2

 

P1000777  P1000779

P1000672 P1000673

 

P1000675 P1000676 P1000677

A partir d'octobre 2011 les deux studios seront en locations ( ventilés, douches wc, électricité 24 / 24,  mobylette 80cm3 )  Bateau pour aller à la pêche etc... 

Nous avons un nouveau bateau depuis 6 mois !

baria01 baria02

Très pratique on livre l'essence à la station par camion maintenant

station_ess

Octobre : Le studio de 24m²

 32m_ DSC01285

carangue03 Pour les amoureux de la nature sauvage, les amoureux de la pêche,pour un long séjour à Bubaque, on propose un studio tout équipé gaz, frigo, vaiselles, un lit deux places et un lit une place.

Le studio de 32m²

  32m_ studio_32

n'hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements : martinet.bubaque@gmail.com

 

P1000236 baracouda carangue Otholite

DSC_0039__2_ DSC_0039__4_

Requin marteau           Remise à l'eau du marteau (30 kg novembre 2012)

maison_02  maison_01

Patricia à l'école:

C'est sa maman qui lui fait l'école avec le CNED par internet.

_cole

Pendant ce temps Pouf garde la maison pouf

On cuisine à l'énergie solaire ça fonctionne super bien.

four_solaire

Le potager:

potager_01 tomate_01 tomates_02 

Ouaf ! la terre est dur ! Heureusement Alain venu avec Maryse de France nous a donné un bon coup de main ou plutôt un bon coup de pied ( sur la pelle )

DSC01302 Merci à vous deux pour votre gentillesse.

Chez Paul:

Le bar de Paul tout près du port: On y passe de bons moments.

chez_paul_01 paul_02 paul_01

Paul organise des sorties avec son bateau, et surtout des bivouacs.très bien organisés.

 bot_paul plage_02 plage_03 plage_01 

Belle carpe rouge aussitôt grillée sur le feu.

------------------------------

P1000300  P1000414 P1000307

Un vrai petit paradis!

A bientôt pour la suite.

P1000228

------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Bijagos-Bubaque à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,